Assurance vie et Assurance décès : Quelle est la différence ?

Dans le domaine des assurances destinées à couvrir le futur du souscripteur, il existe plusieurs produits permettant une prise en charge financière dans certaines situations. C’est notamment le cas de l’assurance décès, souvent confondue, à tort, avec l’assurance vie. Ces deux catégories de contrats sont fort différentes puisque leurs buts respectifs sont complètement opposés. Cet article va vous aider à y voir plus clair et à comprendre les différences fondamentales entre assurance vie et assurance décès.

Que retenir des deux types d’assurance ?

Il faut bien comprendre que les deux assurances sont différentes. Une assurance décès est un outil de prévoyance alors que l’assurance vie est un placement financier et qu’il y a une clause en cas de décès. L’assurance vie devient alors un produit d’épargne. La clause bénéficiaire de ce contrat peut servir à mettre à l’abri vos proches, mais ce n’est en aucun cas un véritable outil de prévoyance décès. Il s’agit davantage d’un produit de placement sur lequel déposer votre capital pour le faire fructifier. Si la question vous intéresse, vous pouvez en savoir plus.

L’assurance décès : Pour quel but ?

Le but de l’assurance décès est de fournir un capital ou une rente à vos héritiers en cas de décès, et de les aider à subvenir à leurs besoins après cette lourde épreuve.

L’assurance vie : Quel est son mécanisme ?

L’assurance vie (ou « contrat d’assurance vie en cas de vie ») est un instrument financier servant à constituer, valoriser, gérer ou transmettre une épargne.
Son mécanisme est le suivant : le souscripteur constitue ou valorise un capital par le biais de versements. À tout moment il peut récupérer tout ou partie de son épargne par le biais d’une opération de rachat total ou partiel. S’il vient à décéder en cours de contrat, ce sont les personnes qu’il a désignées au contrat (les bénéficiaires) qui reçoivent le capital constituant son épargne valorisée.